QUELLES DIFFÉRENCES ENTRE PSYCHIATRE, PSYCHOLOGUE, PSYCHANALYSTE, PSYCHOTHÉRAPEUTE, ETC...?

Il y a différents métiers dans le domaine du bien être mental.
Mais la différence entre chacun est souvent très floue.
Voici donc des éléments simples et concrets qui permettent de s’y repérer :

Un psychiatre est un médecin ayant fait une spécialité en psychiatrie : il est donc un professionnel de la santé mentale fortement ancré dans l'organique. Il prescrit des médicaments agissant sur le symptôme psychique (sur le psychisme et le comportement). Il est aussi à l'écoute de la personne et peut, suivant son choix et son orientation, proposer un travail de psychothérapie, mais tous ne sont pas formés à la psychothérapie. Lors d'une hospitalisation, il est le référent principal pour le patient et oriente la prise en charge de ce dernier. Enfin, sa consultation est remboursée.


Un psychologue est un professionnel qui a suivi une formation universitaire et, dans de nombreux cas, une formation personnelle.
Il n'est pas médecin et ne peut prescrire de médicaments. Son travail est donc avant tout un travail d'écoute.
Il accompagne le patient dans l'interrogation que celui ci a choisi d'entreprendre sur lui-même, sur ses conflits, ses traumatismes, ses angoisses...
Son but est d’obtenir une diminution ou une disparition des souffrances psychiques du patient. Ceci passe le plus souvent par la parole mais il existe diverses formes de thérapie…
Les terrains d'action des psychologues sont très variés : ils peuvent être Psychologues cliniciens (travail sur l’inconscient), Psychologues comportementalistes (travail sur le réajustement d’un comportement inadapté), Psychologues systémiques (travail sur les relations familiales), Psychologues d’entreprise, Psychologues en hôpitaux (pour assurer la prise en charge de facteurs psychologiques liés à l'hospitalisation), Psychologues sociaux (fonctionnement psychologique de l'être humain lorsqu'il est en groupe)…



Le psychanalyste est généralement un psychologue ou un psychiatre qui a suivi une spécialisation psychothérapeutique en psychanalyse qui consiste principalement en un travail d'analyse sur lui même.
La caractéristique de cette approche est celle de ne pas interagir directement avec le patient mais au contraire de le laisser s'exprimer le plus librement possible, pour pouvoir ensuite interpréter les associations du sujet et dévoiler les aspects inconscients de sa personnalité.
D'autres ne sont ni psychiatre ni psychologue mais sont affiliés à des écoles de psychanalyse où ils débattent, se remettent à niveau, se font superviser dans leur travail.
Le titre de psychanalyste n’étant pas protégé, certains se déclarent psychanalyste de façon sauvage; ils décident, un matin, qu'ils sont psychanalystes et qu'ils vont désormais prendre des personnes en thérapie. Il est donc important de se renseigner sur la formation d’un psychanalyste avant de le consulter…
En règle générale on peut dire que la psychanalyse s’adresse plutôt aux adultes désireux d’entreprendre une démarche intellectuelle conduisant à une meilleure connaissance de soi-même. Pour les enfants on se dirigera plus vers un psychologue, dont le cadre de thérapie est plus souple.



Le psychothérapeute peut aider à la résolution de problèmes psychologiques de tout genre et sa façon d'intervenir variera en fonction de
l'approche qu'il a choisie pour sa spécialisation.
Jusqu'à l'année dernière, le titre de psychothérapeute n’était pas protégé, et les usagers devaient s'informer sur la formation d'une personne qui s'affichait comme psychothérapeute avant d'avoir recours à ses services.

Depuis le 9 janvier 2004, l'article 18 du code de santé publique a été voté, et précise que "L'usage du titre de psychothérapeute est réservé aux professionnels inscrits au registre national des psychothérapeutes", ainsi qu'aux médecins psychiatres, médecins et psychologues.